Ferme Agro écologique

Une visite ce matin de la ferme Agro écologique jeune au travail de la ville de Laval. Une ferme qui travaille pour la réinsertion des jeunes à travers des formations pratiques en agriculture biologique, en ébénisterie et en restauration.
Une belle initiative qui nous inspire.

Atelier de mise en place du comité national de veille citoyenne et parlementaire sur l’application de la Charte PREGEC

L’ONG APIL membre du comité national de veille citoyenne et parlementaire sur l’application de la Charte pour la Prévention et la Gestion des Crises Alimentaires (PREGEC) au Sahel et en Afrique de l’ouest.
APIL a en effet participé les 19 et 20 juin 2019 à Ouagadougou, à l’atelier de mise en place du comité national de veille citoyenne et parlementaire sur l’application de la Charte PREGEC, organisé par le ROPPA et la CPF en collaboration avec le club du Sahel. Au sortir de cette rencontre, les OP, les OSC, le secteur privé et les parlementaires ont eu un renforcement de connaissances sur le Réseau de Prévention des Crises Alimentaires (RPCA), son dispositif de prévention et de gestion et sa charte PREGEC. Un comité national de veille citoyenne et parlementaire a ainsi été mis en place, avec comme membres les OP, les OSC, le secteur privé et les parlementaires présents à cet atelier.
L’adhésion de APIL à ce comité pilote est une force de plus dans son combat quotidien pour l’atteinte d’une sécurité alimentaire durable en milieu rural.

Citronnelle

Disponible en frais et en sec! rendez vous à Ziniaré à l’ONG APIL!  Dans la limite du stock disponible !

3245 ménages dans une zone d’inconfort de sécurité alimentaire soulagés par le PAM et l’ONG APIL!

Pays sahélien à vocation agropastorale, le Burkina Faso connait ces dernières années des chocs d’ordre naturel, socioéconomique et sécuritaire. Une situation déplorable fragilisant ainsi un nombre important de la population au risque d’insécurité alimentaire et de malnutrition. Ford de ce constat et au vue des chiffres relatifs aux personnes exposées à la vulnérabilité de l’insécurité alimentaire des différentes régions du pays ressortis dans le PRSPV 2019( Plan de Réponse et de Soutien aux Populations Vulnérables à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition), l’ONG APIL s’est également impliquée à la recherche d’une réponse adéquate à la situation qui prévaut. Effectivement, il ressort qu’environ 3 767 000 personnes seraient sous stress alimentaire de phase 2. C’est ainsi qu’avec son partenaire PAM, l’ONG APIL a exécuté une opération d’assistance alimentaire et nutritionnelle aux personnes vulnérables ciblées suite à une enquête par la méthode HEA dans six communes (absouya, Nagréongo, Zitenga, Loumbila, Laye et Toeghin) des provinces de l’Oubritenga et du Kourwéogo. Ce sont au total 239 487 500 francs CFA qui ont été distribués en cash à 19 155 personnes de 3245 ménages pour couvrir leurs besoins alimentaire et nutritionnelle durant la période de soudure (juillet, août et septembre). Un ouf de soulagement certes mais nous souhaitons que l’environnement soit propice à une campagne fructueuse et à la paix au Burkina Faso pour qu’ensemble nous puissons parvenir à un développement durable! Merci au PAM. Merci à l’équipe technique de l’ONG APIL pour avoir donné de leurs savoirs et de leur temps pour la réussite de cette opération de distribution de cash.Soutenons toujours nos communautés !

Recyclage des animateurs de l’ong apil pour le bien être des équidés!

Depuis 2017, l’ONG APIL au regard de la contribution indéniable des ânes dans les ménages rurales, a trouvé que le bien être de cet animal est un volet important d’où son implication dans la promotion du bien être des équidés avec l’ONG Brooke expérimentée en la matière. Le PARMEC PC est donc le projet en exécution pour cette promotion de bien être. Les animateurs du projet sont des acteurs très importants parcequ’ils sont de proximité avec les communautés et participent à l’engagement communautaire et au changement de comportement vis à vis de l’animal. Pour cela ils disposent donc de plusieurs outils de communication et aussi de diagnostic qui les permettent de passer leurs différents messages et de déceler les difficultés qui se posent pour en trouver des solutions. Une théorie de changement est d’actualité dans le projet et de nouveaux outils viennent renforcer ceux déjà existants. Il est donc nécessaire de faire un rappel sur les outils déjà connus et renforcer les capacités des animateurs sur ceux nouveaux. C’est la mission que s’est donnée l’ONG Brooke cette semaine du 14 au 18 octobre 2019 à travers des séances en salle et des sorties terrain. Une mission bien apprécié par les animateurs de l’ONG APIL et aussi de INADES Formation partenaire local d’exécution du projet au Burkina Faso! Nous sommes confiants et nous y arriverons !

Mission de plaidoyer de la Direction Régionale de la jeunesse du Plateau Central pour le financement du PNVB à l’ONG APIL !

De 11000 volontaires en 2018, le nombre de jeunes placés par le programme national de volontariat au Burkina Faso (PNVB) en 2019 est passé à 400. Un déficit du aux ressources financières qui sont limitées pour la mise en œuvre du programme par rapport à la demande grandissante. Nombreux sont donc ces jeunes qui attendent de ce programme qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de la promotion de l’emploi et celle de la politique nationale de la jeunesse. Relever ce défi nous incombe tous. L’ONG APIL a été approchée ce mercredi 9 octobre 2019 pour présenter le programme, ses objectifs et ses défis et également pour plaider pour un financement ou un partenariat afin de mettre convenablement en œuvre le programme de volontariat. Le Coordonnateur Général de l’ONG APIL n’a pas manqué de reconnaître la pertinence du programme et sa disponibilité à le soutenir. Des choses sont en réflexion et c’est ensemble que nous allons relevé les défis.merci à la Directrice Régionale de la jeunesse du plateau central et au Groupement d’Intérêt Public (GIP) du PNVB pour le choix et la démarche auprès de l’ONG APIL!

Récupération des terres dégradées et leurs impacts sur la production agricole en actualité au centre agroécologique de bissiga de l’ong apil

Dans le cadre du projet de récupération de 70 hectares de terres dégradées grâce à la charrue Delphino dans 6 villages aux alentours de la forêt classée de Bissiga, 21 producteurs du village de Bissiga ont bénéficié d’une sensibilisation sur les avantages et impacts de la récupération des terres dégradées sur la production agricole. C’est au centre agroécologique de Bissiga de l’ONG APIL que le service technique de la direction de l’environnement a conduit la sensibilisation ce lundi 7 octobre 2019. La récupération des terres dégradées est une nécessité et l’ONG APIL accompagne toujours les producteurs dans ce processus de récupération.

La formation en sante équine, l’une des priorités de l’ONG APIL

Cette semaine deux ateliers de formation ont été organisés à l’intention des vétérinaires et des techniciens d’élevage sur la santé équine. Par la synergie d’action de l’ONG APIL avec ses partenaires BROOKE et INADES FORMATION dans la consolidation de la stratégie vétérinaire, 20 vétérinaires du privé et du public proposés par l’ordre national des vétérinaires du Burkina ,ont renforcé leurs capacités sur la gestion de la douleur(boiteries et coliques) chez les équidés. Il a également été question d’établir une stratégie de disponibilité des médicaments vétérinaires en spécialité équidé. Quant aux 20 techniciens d’élevage, eux ont eu l’opportunité de se former en maréchalerie, un métier nécessaire de nos jours. Ce métier hautement technique consiste à ferrer les pieds des équidés et à s’occuper de leur parage dans le but de les protéger des blessures et d’améliorer leurs performances. Les participants sont maintenant à mesure de proposer des services de maréchalerie aux propriétaires et utilisateurs des équidés. Ensemble nous parviendrons à assurer la protection de la race équine!

La situation des déplacés dans la région du centre nord, une préoccupation pour l’ong apil!

20 tonnes de maïs ont été distribuées ce 16 août 2019 aux déplacés du Centre Nord, une des zones d’intervention de l’ONG APIL. La situation qui prévaut dans cette région nous interpelle tous à une solidarité vis à vis de ces déplacés internes occasionnés par l’insécurité. Le Haut commissaire de la province du Sanmatenga, les préfets, les présidents des CODESUR, les maires des communes et la directrice provinciale en charge de l’action sociale sont ensemble venus témoignés de la nécessité à venir en aide à nos frères et sœurs en situation difficile qui n’avaient au grand jamais souhaité d’être des déplacés dans leur propre pays. Le geste que l’ONG APIL pose aujourd’hui pourrait paraître minime mais vient du cœur et témoigne du fait que nous nous soucions de ces déplacés qui ne nous sont pas étrangers mais des frères et des sœurs burkinabé. Nous appelons donc toute bonne volonté à emboîter le pas.vive le Burkina Faso et que la paix et l’amour du prochain règnent dans notre chère patrie!

Réunion technique mensuelle de l’ong APIL

Chaque bureau de l’ONG APIL a certe des réunions techniques hebdomadaires mais également chaque mois tous les bureaux se réunissent pour le bilan des activités, des échanges constructifs pour trouver les formules adéquates pour parvenir à de meilleures planifications pour un développement durable de nos zones d’intervention. Ce 5 août 2019, le personnel du bureau de Ouaga, de Kaya et de Ziniaré se sont encore retrouvés pour cet exercice.